L'obsession du court terme

Dans le cadre de ma série sur le rôle régulateur de l'état, je me tourne maintenant vers l'idée selon laquelle les industriels et commerçants seraient motivés uniquement par une logique de profit immédiat. C'est-à-dire qu'ils auraient une vision à court terme au detriment du long terme.

Cette idée est erronnée parce que le but premier d’une entreprise, c’est de survivre. L’entreprise sacrifie toujours les profits à court terme afin d’assurer sa survie à long terme. Cela s’appelle investir. La raison est que l’entreprise appartient aux actionnaires, qui la contrôlent via le conseil d’administration. La valeur de leurs actions est égale à la somme de tous les profits futurs. Donc à chaque fois qu’ils sacrifient des profits immédiats pour effectuer un investissement judicieux qui accroîtra les profits futurs par un montant supérieur au coût de l’investissement, leurs actions montent.

C’est le principe de la propriété privée. Si tu es propriétaire de quelque chose, tu fais l’effort d’en prendre soin aujourd’hui, parce que tu en seras encore propriétaire demain. C’est pour ça que tu ne laisses pas traîner les ordures ménagères dans ta chambre : parce que demain ça va sentir mauvais. Donc seuls les propriétaires peuvent avoir une vision à long terme.

Par contraste, les fonctionnaires et les hommes politiques ne peuvent pas avoir de vision à long terme, parce qu’ils ne sont pas propriétaires de la France. Ils n’en ont la jouissance que de manière temporaire. Donc ils sacrifient le stock de capital civilisationnel accumulé depuis des millénaires pour des bénéfices de court terme. C’est exactement le contraire de ce qu’on professe dans les milieux bien-pensants.

1 commentaire:

J a dit…

Il était d'ailleurs courant à l'époque de la banque libre au Royaume-Uni que des banquiers investissent sur plusieurs siècles (!), confiant à leurs descendants les fruits de leur sacrifice présent. Ce n'est qu'après que l'état eut pris contrôle du secteur bancaire que, curieusement, cette pratique a disparu.

Etonnant, non ?

Technorati